Vous parcourez les archives de mort

La mort d’un soldat républicain, authentique?

Le 20/10/2011 dans Activités du site

© Robert Capa, MPP

Le Musée populaire de la photographie vient d’acquérir ce tirage d’un cliché considéré par certains comme la meilleure photographie jamais prise. L’image, La mort d’un soldat républicain, l’oeuvre la plus célèbre du photographe Robert Capa, est datée du 5 septembre 1936. Elle aurait donc été prise durant la guerre d’Espagne (1936-1939). Publiée une première fois dans le magazine VU le 23 septembre de la même année, Life la publia également en juillet 1937. Depuis, cette image est devenue le symbole visuel incontesté de la guerre civile espagnole. Pourtant, plusieurs personnes ont mis en doute son authenticité. En 2009, le journal catalan El Periodico titrait en effet : « Espagne : le cliché mythique de Robert Capa est une mise en scène », enquête à l’appui. Comment se pourrait-il que cette photo d’un soldat atteint d’une balle en plein visage, ou à la poitrine, selon les versions, ne laisse voir aucune trace de cet impact? De plus, une autre photographie d’un autre soldat également frappé par un impact mortel a été prise par Capa, exactement au même endroit, au même moment, et a été cadrée de la même façon; il s’agirait là d’une coïncidence ou d’un hasard peu vraisemblable. Une enquête à suivre…

Szilasi au Musée des beaux-arts de Sherbrooke

Le 13/10/2011 dans Événements photo

© Gabor Szilasi

À compter du 15 octobre prochain, le Musée des beaux-arts de Sherbrooke présente à son tour L’éloquence du quotidien, l’oeuvre du grand photographe canadien Gabor Szilasi. Le vernissage aura lieu le samedi 15 octobre, à 17 h, en présence de l’artiste. Au cours des 50 dernières années, Gabor Szilasi a créé en photographie l’un des corpus les plus significatifs et les plus déterminants au Canada, notamment des portraits environnementaux, des scènes de la vie familiale, urbaine et commerciale de Montréal et de Budapest ainsi que des images du Québec rural des années 1970. Les régions de Charlevoix, de la Beauce, de l’Abitibi-Témiscamingue, du Saguenay-Lac-Saint-Jean, la municipalité de Lotbinière et le Festival western de Saint-Tite seront ainsi tour à tour immortalisés par le photographe. Présentes dans de nombreuses collections publiques et privées au Canada et en Europe, ses images attestent une foi indéfectible en la valeur humaniste et documentaire de la photographie. L’exposition lève le voile sur l’essence même de la vision artistique de Gabor Szilasi que reflètent ses observations de la vie urbaine et rurale et sa façon de témoigner des liens qui unissent la culture et la collectivité.

Afin de mieux cerner l’évolution et la portée du travail de Szilasi, cette rétrospective d’une centaine d’œuvres propose, côte à côte, des photos emblématiques ou plus familières et des images moins connues ou encore jamais exposées.

Conçue par le commissaire invité David Harris, professeur associé à la School of Image Arts de la Ryerson University, à Toronto, L’éloquence du quotidien a été organisée par le Musée d’art de Joliette et le Musée canadien de la photographie contemporaine.

Sarah Sudhoff, l’instant après la mort « RapporteursPhoto

Le 18/12/2010 dans Documents photographiques (Articles illustrés en photos)

Un reportage photo des plus troublants

“La série de gros plans de matelas, tapis et papiers peints imbibés des dernières traces de vie pourra vous sembler macabre, et avec raison, mais Sarah réussit à trouver une certaine esthétique dans ses photos”

Sarah Sudhoff, l’instant après la mort « RapporteursPhoto.

http://www.sarahsudhoff.com/portfolios/37981-iat-the-hour-of-our-deathi